Où est la reconnaissance pour les designers signalétiques?

Par Michael Clarizio

Cet article est dédié à Bill Kovacevic pour ses 40 années de dévouement à la pratique du design signalétique.

Comment se fait-il que, lorsque les designers sont associés à la signalétique, ils ne reçoivent pas la juste reconnaissance du milieu professionnel du design ? Est-ce parce que cette pratique peu connue est perçue comme de la « conception de panneaux » ou que l’on s’imagine que pratiquement n’importe qui  capable de concevoir un élément signalétique ? Voici mon point de vue sur le sujet :

Commençons par les programmes de signalisation, plus particulièrement informatifs et directionnels. Un collègue m’a déjà affirmé que la plupart des gens associent les toilettes à la signalétique parce que c’est le premier élément d’identification que l’on cherche en entrant dans un bâtiment public. En partant de cette association peu flatteuse, on peut décortiquer les diverses étapes qui constituent le travail d’un designer signalétique.

D’abord, si on veut communiquer cette information dans un environnement bâti, il faut être capable de déterminer quel est le meilleur emplacement pour la diffuser. Il faut donc non seulement avoir la capacité de comprendre l’architecture pour déterminer l’endroit idéal (architecture / orientation), mais aussi de maîtriser les facteurs tels que la distance de lecture (anthropométrie) qui influenceront la bonne perception de l’élément, de communiquer visuellement le message (design graphique), concevoir le support physique, comprendre les techniques de fabrication et transmettre ces informations et les spécifications de fabrication aux fournisseurs (design industriel), comprendre les principes de base des inspections, des suivis et de la supervision des installations (gestion de projet), etc.. La liste des compétences requises est longue !

Passons maintenant au sujet de la conception des éléments signalétiques en tant que tels : la question « très simple » des enseignes par exemple. Nous avons un client qui veut être identifié par une structure autoportante et il aimerait présenter autant d’informations que possible sur cette surface d’affichage: adresse, numéro de téléphone, adresse web, numéro de télécopieur, logotype, heures d’ouverture, ensemble des couleurs de l’entreprise et, évidemment, le tout dans le plus grand format possible pour que ce soit visible depuis Chicago! On peut imaginer ici l’ensemble des connaissances requises pour la conception de cet élément signalétique routier autonome : éclairage et schémas électriques, l’intégrité structurelle, matériaux, finition, vitesse du véhicule par rapport à la hauteur des lettres, intégration de la conception, mise en œuvre du site, conception graphique etc…

Vous pouvez maintenant comprendre les idées fausses qui circulent concernant cette pratique du design. Comprendre ce qu’est le design signalétique est également comprendre les règles de base qui s’appliquent aux diverses pratiques du design. Pour être un designer signalétique, vous devez donc avoir tous ces attributs en vue d’appliquer la conception à la complexité de un programme d’orientation ou d’un élément signalétique.

Ainsi, pour être un designer signalétique, vous devez soit être un designer chevronné ou un génie!

Publicités

Une réponse à “Où est la reconnaissance pour les designers signalétiques?

  1. Pingback: Donner du crédit aux designers | Signature design communication's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s