À double sens

Par François Bouchard


Universelle, l’utilisation des flèches? Pas si sûr. Même si elle est utilisée et comprise partout sur la planète, la flèche peut prendre un sens différent selon les cultures. Au propre, comme au figuré.


Ici, au Québec, on oriente la flèche en fonction de la direction à prendre. Pour aller droit devant, on utilisera une flèche droite pointant vers le haut, tout simplement. Pour monter ou descendre un étage, on préférera généralement la flèche inclinée ou la flèche orientée vers le bas. En France, c’est la position de la destination ou de l’accès à emprunter qui va déterminer l’orientation de la flèche. Ainsi, la flèche pointera vers le bas si le corridor est situé immédiatement sous l’enseigne par exemple. Pour indiquer un changement d’étage, on ajoute même parfois un pictogramme d’escalier mécanique à la flèche inclinée.


Au Québec, on oriente donc d’abord la personne tandis qu’en France, on dirige plutôt son regard. Les deux approches sont radicalement différentes. Et pourtant, chacun finit par se retrouver. L’une est-elle meilleure que l’autre? Difficile de trancher. Après tout, l’important est moins la flèche elle-même que son utilisation cohérente dans un système d’orientation clair et bien ficelé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s