À lire: Pas beau, pas bon, pas cher

Par Caroline Deforges

Avec l’article Pas beau, pas bon, pas cher, Marie-Claude Lortie met une fois de plus le doigt sur une réalité sensible au Québec: l’idée répandue chez nos élus qu’il est «politiquement payant de payer moins cher» combinée à un Code national du bâtiment restrictif et appliqué à la lettre par les fonctionnaires. Ces deux facteurs nuisent clairement à la diffusion de design de qualité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s