Archives de Tag: wayfinding

Wayfinding et réalité augmentée

On a déjà abordé sur ce blogue la notion de réalité augmentée. Cette technologie, qui permet de superposer des informations supplémentaires à la réalité, peut être grandement utile lorsque destinée à l’orientation dans un espace.

Pour faire suite à notre article précédent, l’application Métro Paris permet justement à ses utilisateurs de profiter de principes de réalité augmentée afin de trouver des stations de métro. En effet, l’application permet de repérer les stations les plus proches de l’utilisateur, puis de sélectionner celle qui est désirée. Ensuite, des indications afin de s’y rendre sont données, toujours à l’aide de la réalité augmentée.

Bien que la technologie ne soit pas encore parfaitement développée et que son taux de pénétration soit encore relativement faible, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une perspective intéressante pour l’avenir.

Publicités

Signalétique du 33 Parkgate Road

wayfinding_33_parkgate_roadPour la signalétique et le wayfinding du 33 Parkgate Road, une ancienne laiterie de l’époque victorienne  qui accueille maintenant des commerces variés, All Design, l’un des occupants, a conçu un système sobre et élégant.

En effet, l’environnement industriel et la variété des occupants imposaient une signalétique plutôt discrète. Le concept proposé est fabriqué en fibre de verre blanche, matte, sur laquelle sont apposées des lettres découpées dans de l’acrylique noire lustrée.

wayfinding_33_parkgate_road03 wayfinding_33_parkgate_road02On aime justement le contraste clair/obscur, lustré/mat, mais aussi la forme subtilement arrondie, qui sort des sentiers battus en termes de signalétique.

wayfinding_33_parkgate_road04Via creative review

 

Branding et lisibilité

Au début du mois d’avril, on publiait un article intitulé Typographie et vieillissement, qui traitait essentiellement de lisibilité, dans un contexte de vieillissement de la population.

Bodoni-Times

L’un de nos lecteurs nous soulignait alors l’important dilemme que l’on rencontre en signalétique: « Comment lier maximum de lisibilité et branding/unicité du lieu/projet ? »

Nous lui avons répondu de la façon suivante:

Quand on pense au branding, on pense effectivement à la typographie, mais aussi à la coloration entre autres. Dans un cas comme dans l’autre, certains aspects du branding semblent difficiles à intégrer dans une application signalétique qui doit essentiellement miser sur la lisibilité des informations.

C’est particulièrement vrai pour les sites plus complexes qui imposent parfois plus d’outils pour orienter les clientèles. Les sites complexes présentent souvent des défis particuliers. Par exemple, l’autoroute, que vous citez en exemple, implique une notion de vitesse. Les hôpitaux et aéroports impliquent généralement un stress élevé et un site architecturalement difficile à comprendre.

Dans des cas comme ceux cités plus haut, il s’agit d’établir  une liste des enjeux prioritaires. Ces enjeux varient selon l’endroit où l’on se trouve sur le site. Par exemple, aux points d’accès au site, l’image de marque est souvent la priorité pour accueillir la clientèle. Elle permet de confirmer l’arrivée à l’endroit désiré. Une fois sur  le site, on y va souvent de déclinaison de l’image de marque pour prioriser la fonctionnalité. L’important est alors d’arriver à créer des ponts avec le branding. Ces ponts peuvent être établis via la typographie, si elle répond aux critères de lisibilité, la coloration, la forme ou tout autre repère visuel qui permet d’assurer la cohérence et l’appartenance à l’image de marque.

Somme toute, les choix doivent être faits en tenant compte des particularités et enjeux spécifiques de chaque lieu. Comme dans toutes les sphères du design, notre travail est de savoir allier esthétique et fonctionnalité dans un système qui répond aux besoins du client!

Nous en profitons ici pour relancer le débat autour de cette question: pensez-vous que le branding devrait primer sur la lisibilité? Quel est l’apport de la signalétique dans l’identité d’un lieu?

World Square Carpark by brandculture

brandculture_world_square_carpark

Sometimes, bigger IS better. brandculture proved it with their wayfinding design for World Square Carpark, which was awarded an SEGD Merit Award. We like the bright colors and larger-than-life pictograms used in this signage program.

brandculture_world_square_carpark02 brandculture_world_square_carpark03

More here and here.

Royal Children’s Hospital Signage by Büro North

French version here | Version française ici

Büro North is one of the Australian signage firms whose work greatly appeals most to SDC’s signage and wayfinding team. They recently described a step which is seldom completed in wayfinding projects: on-site assessment. Before the new Royal Children’s Hospital opened last year, people were chosen to test the new system.

The main objective of this try-out was to validate how effective the new system was, to allow patrons to get used to it, to prepare employees to explain and apply it correctly and to determine what would be the best ways to prepare visitors before they show up at the hospital. The new system seems to be effective: traveling times have been reduced by 45% compared to the old hospital, and only 14% of visitors needed assistance in their journey against 78% in the old building.

It should be noted that the architecture of the new hospital has a great impact on the ability for one to move around and reach destinations. It makes it difficult to determine precisely how much signage contributed to the results.  Nevertheless, it is very interesting for a firm to be able to assess the effectiveness of the design on site! This should in fact become the norm, especially in places such as hospitals, convention centers, transportation systems and other institutional and public places.

For more details on the methods used by Büro North to assess its system, I recommend you read the article on their blog.

Photos by Büro North

Signalétique pour le Musée Van Gogh

Un autre exemple intéressant de signalétique dans un contexte un peu plus artistique. Le Musée Van Gogh à Amsterdam, largement plus populaire que prévu lors de sa construction, doit fermer ses portes devant le nombre important de visiteurs qui le fréquentent. Pendant les quelques mois au cours lesquels les rénovations s’étaleront, les œuvres du célèbre peintre sont exposées au Musée de l’Hermitage. Pour diriger les visiteurs entre le Musée Van Gogh et le lieu d’exposition temporaire des œuvres, la direction du musée a fait appel à l’artiste contemporain Henk Schut.

Celui-ci a conçu une installation, construite autour d’un « fil » rouge qui circule à travers la ville d’Amsterdam et relie les deux bâtiments. Un peu à la manière d’un fil d’Ariane, les visiteurs peuvent suivre le ruban de couleur pour se rendre d’un lieu à l’autre. Le circuit est ponctué de « surprises » qui réfèrent à la vie de Van Gogh. Par ailleurs, une application pour iPhone et iPad, intitulée Van Gogh Mile app permet de superposer des éléments clé de l’œuvre du peintre à la réalité d’Amsterdam, faisant par exemple apparaître des milliers de tournesol dans un square. Sur la route des visiteurs, des messages tirés des écrits de Van Gogh sont diffusés par des haut-parleurs, dissimulés dans des endroits inattendus.

Cet exemple de signalétique est intéressant en ce sens que le besoin d’orienter devient un prétexte pour divertir, enseigner et faire vivre une expérience différente. Bien que la fonction primaire de la signalétique demeure l’orientation, il n’en demeure pas moins qu’il est possible d’y ajouter des éléments qui rendront le chemin aisé, mais aussi agréable.

Lire l’article complet du Guardian ici.
Plus d’information sur le Van Gogh Mile ici.

Merci à Louise-Maude pour le tuyau!

Petite illustration du wayfinding

Le wayfinding, au Québec, est encore relativement méconnu lorsque l’on sort des sphères du design et de l’architecture. La majorité des gens à qui nous expliquons notre champ de pratique n’en n’ont jamais entendu parler avant de nous rencontrer! L’illustration par l’exemple est d’ailleurs souvent l’une des méthodes les efficaces pour s’assurer que notre interlocuteur a bien compris l’étendue des sphères auxquelles le wayfinding touche.

Il y a quelques années, en consultant l’un de nos ouvrages de référence, Wayfinding. People, Signs and Architecture par Paul Arthur et Romedi Passini, je suis tombée sur l’un des exemples les plus probants que j’ai lus. L’exemple est articulé autour des principales difficultés liées au wayfinding. Je profite donc de ce post pour le retranscrire ici, librement traduit de l’anglais. Lire la suite