Archives d’Auteur: François Bouchard

Kiosque de Mission Design à Taipei

Par François Bouchard


En mission commerciale au Tapei World Design Expo, la délégation de Mission Design aura à sa disposition une arme d’attention massive dont l’efficacité ne fait maintenant plus de doute, le T-RV-3*. Elle saura ralentir et même arrêter les visiteurs au kiosque de Mission Design.

J’aime bien l’utilisation faite de ce repère signalétique pour mettre l’objectif sur la créativité québécoise.

Le kiosque est une création de la firme Paprika.


*Important – Afin d’éviter toute confusion, T-RV-3 est le code des fameux cônes oranges que vous avez sûrement déjà croisés sur notre réseau routier.

Photos par Louis Gagnon (Paprika).

Cliquez ici, ici et  pour davantage de photos.
Consultez la page faceboook de Mission Design pour plus de détail et connaître le déroulement du Taipei World Design Expo.

anaPad

Par François Bouchard


Depuis que ma fille de trois ans a découvert le nouveau iPad à la maison, nous devons littéralement nous cacher pour pouvoir l’utiliser sans avoir une petite créature qui nous escalade et nous monte sur la tête. Mais enfin, avec la création de l’anaPad, nous voyons la lumière au bout du tunnel. J’en veux un !

Via Design Milk

Hello World par Valentin Ruhry

Par François Bouchard


L’art et la signalétique peuvent parfois être très proches. À l’ère de l’interactivité et de la réalité augmentée, l’artiste contemporain Valentin Ruhry, nous propose un affichage manuellement dynamique à message variable composée de plus de 5000 interrupteurs lumineux. Qui a dit qu’il fallait absolument utiliser des babillards électroniques, des écrans, ou de la projection pour avoir des messages variables?


En exposition au Austrian Cultural Forum of New York jusqu’au 5 septembre 2011.

Via SEGD Blog

Andreas Uebele à Montréal

Par François Bouchard

À ne pas manquer, la venue cet été d’Andreas Uebele, figure phare du design graphique mondial. La Society for Environmental Graphic Design (SEGD) annonçait la semaine dernière l’ajout de ce créateur à la liste des conférenciers invités à son congrès annuel qui se tiendra à Montréal du 1er au 4 juin. Une occasion unique de se frotter aux idées de l’auteur du livre Signage Systems & Information Graphics, qui fait de l’architecture, du design graphique et de la typographie, le fondement de son espace de création.

À double sens

Par François Bouchard


Universelle, l’utilisation des flèches? Pas si sûr. Même si elle est utilisée et comprise partout sur la planète, la flèche peut prendre un sens différent selon les cultures. Au propre, comme au figuré.


Ici, au Québec, on oriente la flèche en fonction de la direction à prendre. Pour aller droit devant, on utilisera une flèche droite pointant vers le haut, tout simplement. Pour monter ou descendre un étage, on préférera généralement la flèche inclinée ou la flèche orientée vers le bas. En France, c’est la position de la destination ou de l’accès à emprunter qui va déterminer l’orientation de la flèche. Ainsi, la flèche pointera vers le bas si le corridor est situé immédiatement sous l’enseigne par exemple. Pour indiquer un changement d’étage, on ajoute même parfois un pictogramme d’escalier mécanique à la flèche inclinée.


Au Québec, on oriente donc d’abord la personne tandis qu’en France, on dirige plutôt son regard. Les deux approches sont radicalement différentes. Et pourtant, chacun finit par se retrouver. L’une est-elle meilleure que l’autre? Difficile de trancher. Après tout, l’important est moins la flèche elle-même que son utilisation cohérente dans un système d’orientation clair et bien ficelé.

Retour vers le futur

Par François Bouchard

En plongeant dans nos archives, nous avons mis la main sur un article de la revue Signs of the Times de février 1979. Je vous invite à lire cette numérisation de la version originale — papier jauni à l’appui ! — de l’article de Jeffry Corbin, membre fondateur et alors président de la toute jeune Society of Environmental Graphic Design (SEGD), créée à peine six ans plus tôt.

Lire la suite

Le projet d’enseignes de Montréal: le passé recomposé

Par François Bouchard

F/ Intéressante, l’initiative de Matt Soar d’exposer à l’université Concordia une collection d’enseignes commerciales du passé. Ces éléments sont des reflets de l’héritage culturel et commercial de Montréal. Ne s’agit-il pas d’une raison suffisante pour justifier que l’on porte une attention particulière à la conception de ces éléments signalétiques qui, on le voit ici, traversent les âges en donnant une couleur à la trame urbaine?

Lire la suite